Fashion maman

Fashion maman

blog Mode Déco Cuisine Jumeaux Famille nombreuse belge à Lille après Lyon Nantes...


Allergique aux travaux de ma maison, vrai chantier pour le bonheur de mes enfants

Publié par Fashion maman Lille sur 23 Avril 2015, 14:59pm

Catégories : #Journal - vie de famille nombreuse

Allergique aux travaux de ma maison, vrai chantier pour le bonheur de mes enfants

Cela fait quelques mois qu'il y a des travaux à la maison. Tout le monde nous avait prévenus, ce sera bruyant et il y aura des frais supplémentaires. Nous avions gardé des économies, au cas où, en nous disant que nous avions eu tous les devis et qu'il n'y a pas de raisons qu'il y ait des dépenses imprévues.

Ce sont quelques mois pénibles à passer pour avoir une maison plus jolie et plus grande.

Et bien entendu il y a eu des surprises.

Le jour où le charpentier devait venir, il nous a annoncé qu'il s'était trompé dans son devis et qu'il fallait payer presque le double du montant prévu. Sinon, il ne venait pas. Mais nous avons trouvé un autre charpentier prêt à travailler tout de suite, pour un montant plus élevé que le devis initial mais moins que le double. Nous avons dit au premier que nous refusions de travailler avec lui, vu ses pratiques malhonnêtes, s'il s'était trompé dans le devis, c'était à lui d'assumer.

Au moment, de faire le toit plat, le couvreur nous a dit que le charpentier avait oublié de faire une pente. Après de grandes discussions avec l’architecte et quelques nuits durant lesquelles j'ai très mal dormi, nous avons trouvé un compromis, pour avoir une pente sur le toit, il fallait refaire la partie existante également. Moyennant un supplément, non prévu dans le devis.

 

Après des semaines de travaux, j'avais des sinusites chroniques. Je ne savais pas quelle en était la cause, j'étais fatiguée et énervée à cause des migraines. Le médecin m'a dit je suis allergique aux travaux à cause de la poussière du chantier.

Mais aujourd'hui, cela va mieux, mon allergie est passée, il y a moins de poussière et les travaux sont presque finis, enfin il reste encore quelques semaines (mois si on traduit le langage d'architecte). Pour le moment, les suppléments ne sont pas trop élevés.

Pourtant, je suis exigeante. Un moment, j'ai demandé de retirer 50 cm à la verrière. Mais en voyant l'espace qui restait dans le toit, j'ai réalisé que finalement le voulais rajouter les 50 cm initialement prévus.

Quand on fait des travaux, il ne faut pas regarder tant que ce n'est pas fini. Mais quand on est curieuse et qu'on vit dans la maison en travaux, impossible de ne pas regarder.

Et là je trouve ça moche, je dis à toute la famille que c'est moche qu'on aurait pas dû choisir ça, qu'on aurait jamais dû commencer les travaux.

L'un des jumeaux, a répondu à mes lamentations que c'est mieux d'avoir "ça" que rien.

Cette vérité sage sortant de la bouche de mon enfant m'a calmée.

Et puis je m'habitue, au final le résultat est plutôt réussi.

 

Et puis, pendant les travaux, il y a des moments amusants qui me font rire.

Le matin, je croyais entendre des voix dans ma tête. Je ne suis pas folle, en réalité c'étaient les ouvriers qui travaillaient sur la terrasse juste à côté de ma fenêtre en chantant "Bêêêle ....". La version cht'i de Notre Dame de Paris, cela réveille. Cela m'a fait rire car nous avions les mêmes goûts musicaux et je ne connaissais pas cette version.

Après ce réveil en chanson, nous prenons notre petit déjeuner, sous le regard des ouvriers qui commencent tôt. Enfin je ne crois pas qu'ils aient vraiment le temps de nous observer. Je les observe sans doute plus à travers les volets.

Le chantier, c'est comme la cour de l'école, ça se chamaille, un jour j'en ai entendu un qui disait, "tiens voilà le gros, je ne l'aime pas celui-là, c'est l'architecte". Sauf que notre architecte est une femme et est mince.

Les enfants aiment regarder les travaux qui avancent, surtout quand le camion toupie est venu couler la dalle de béton.

 

Ma fille m'a dit qu'ils vont casser la maison, mais ce n'est pas grave, ce n'est pas une bétise. Le jour où ils casseront les murs, je m'enfuirai à des kilomètres avec les enfants pour fuir le bruit et la poussière. Et quand nous reviendrons, zom aura tout nettoyé, bien mieux que moi.

 

Il ne faut pas regarder le chantier à midi. Rien n'avance c'est la pause. Certains ouvriers sont tous étalés dans l'herbe à bronzer. Pendant que d'autres jouaient au foot avec un ballon des enfants. Quand les enfants ont entendu que je disais "tiens c'est marrant, ils jouent avec votre ballon", ils sont arrivés en courant pour regarder, leur beau ballon utilisé sans leur permission. Pourquoi n'arrivent-ils pas aussi vite quand je les appelle pour manger?

Ils ont bien droit à une pause, tant que le travail est bien fait et que les mois de travaux ne durent pas des années.

Allergique aux travaux de ma maison, vrai chantier pour le bonheur de mes enfants
Allergique aux travaux de ma maison, vrai chantier pour le bonheur de mes enfants
Commenter cet article

Hoppenot 29/04/2015 15:27

Super. Vous faites donc une extension pour mettre la cuisine ? Ou pour agrandir le salon ?

Fashion maman Lille 01/05/2015 14:52

C'est pour agrandir la cuisine et le salon avec une grande baie sur le jardin, et aussi avec un studio accessible depuis la rue (pour la revente) qui nous servira de salle de jeux, chambre supplémentaire avec sdb. Mais c'est du boulot de suivre les travaux et on a des surprises comme le carrelage ancien du salon moisi.

Nous sommes sociaux !

Articles récents